Quels sont les principaux syndicats actifs aujourd’hui en France ?

Les syndicats ont pour but de défendre les droits et représenter les intérêts communs des travailleurs. Donc, personne n’a pas le droit d’empêcher ou d’obliger un employé à se souscrire à ces organisations. En France, il existe de nombreux syndicats légitimes pour protéger les salariés. Cet article vous permet d’en savoir plus.

La confédération française démocratique du travail

La CFDT ou bien la confédération française démocratique du travail est l’une des organisations syndicales représentatives en France. Cela signifie qu’elle a rempli tous les critères demandés pour être légitimes. Elle a par exemple rempli le respect des valeurs républicaines, la transparence financière, l’indépendance. Elle a également une ancienneté de deux ans au minimum et a une influence, c’est-à-dire une activité et une expérience. Et surtout, elle a déjà fait une audience auprès des employés, c’est le plus essentiel comme critère. Cet organisme a été créé en 1964 et nommé comme le premier syndicat français par la suite des dernières élections professionnelles. La CFDT a obtenu le score de 26,37 % des votes exprimés.

La CGT et La CGT-FO

La Confédération générale des travailleurs (CGT) est aussi l’un des syndicats de France, fondée le 23 septembre 1895 à Limoges. Depuis longues années, cette association est le premier syndicat qui travail pour les salariés du privé et du public. Pourtant, la CFDT a pris cette place dans le secteur privé lors de dernières élections professionnelles. Elle a atteint 24,85 % des suffrages exprimés au niveau national et interprofessionnel. Toutefois, elle est restée comme le syndicat des travailleurs en tête dans les TPE et dans le secteur public. Quant à la Confédération générale du travail-Force ouvrière, elle est née après la division de la CGT en 1948. La FO obtient 15,59 % des élections professionnelles.

La CFE-CGC et la CFTC

La confédération générale des cadres ou CGC a été créée en 1944, mais en 1981, elle est devenue la confédération française de l’encadrement – Confédération générale des cadres ou la CFE-CGC. Comme son l’indique, ce syndicat représente certaines classes des employés comme les ingénieurs, les cadres, les techniciens, agents de maîtrise et les forces de vente. Cela signifie que cet organisme défend également les salariés qui ont des responsabilités de commandement dans une entreprise. Concernant la CFTC (confédération française des travailleurs chrétiens, elle est née en 1919. D’après son mon, l’association a pour mission de protéger les salariés en parlant de la morale chrétienne. Pendant les dernières votes professionnels, elle a obtenu 9,49 % des suffrages.

Conseiller du salarié : à quoi ça sert ?
Délégué syndical : en quoi peut-il m’aider ?